Mars: Cabinet de curiosité

CABINET DE CURIOSITÉ

Exposition du 6 Mars au 30 Mars

Vernissage le 7 Mars de 17h à 22h30

Avec les artistes suivants…

INVITÉS AU VERNISSAGE

Le 7 Mars de 17h à 22h30

Oskar Owczarek

#
Oskar Owczarek

Durant 3 jours à partir du Jeudi 7 Mars 17h, jusqu’au dimanche 10 Mars 17h sera mis en place une salle dédiée au flash. Le challenge 30 personnes tatouées sur 3 jours, avec soit des créations du tatoueur, soit des petits tatouages amenés par les personnes: phrases, noms, petits dessins. Pour l’occasion profitez d’un tarif du Flash à 60 euros au lieu de 100 euros en convention de tatouage. Inscrivez-vous en appelant au 0787743593 ou par mail à evolart.contact@gmail.com

#

Prime Cut Barber Zone

#
Prime Cut Barber Zone

#

Durant la soirée le Barbier Prime Cut sera présent de 21h à 22h30 pour des coupes en exclusivité avec un tarif préférentiel de 15 euros pour l’événement. Pourra être pris 3 à 4 personnes maximum dans la soirée. Alors réservez votre place par téléphone au 0787743593 ou par mail à evolart.contact@gmail.com

Amandine Gollé

#
Amandine Gollé

ARTISTE DU MOIS

Visitez son site

Ses expositions

#

Artiste plasticienne d’origine nancéienne, Amandine Gollé s’intéresse d’abord à la nature et au corps, puis au monde invisible qui nous entoure, animé d’une énergie mystérieuse. En 2016, elle crée sa marque de bijoux d’inspiration exotique, Yidjia.

Yannick Llwyt

#

Yannick Llwyt se décrit comme ” La Canéphore Sélénique. L’Electrum élégant. L’Alcyon des mers béant. L’Abraxas à bras ouverts de Fioles d’Albsidiole. Les Chlamyoles aux ailes convultés se retirent dans leur longue Spélonque, dérivant loin. Jusqu’au Crépuscule érubescent. Le Spectre spectacle s’élève. Les volumes denses. L’objet témoin. Le ravage des paradoxes m’implore. “
Il fait partie d’un collectif d’artistes, l’association L’Orrery à Nancy, qui a été créé en 2016 dans le but de promouvoir l’art d’artistes et artisans nancéens. L’association propose régulièrement des événements : expositions agrémentées de scénographies, concerts et animations. Soucieuse de valoriser le processus de création, L’association Orrery explore des solutions d’accompagnement et d’entraide pour les acteurs des métiers d’art.

Geronimo Illustrations

#
Geronimo Illustrations

#

Geronimo est un artiste qui accorde une importance toute particulière à la précision des détails. Il cherche à rendre par ses illustrations toute la profondeur du regard qu’il pose sur le monde qui l’entoure. C’est aidé de son stylo bille et de quelques techniques atypiques tirés d’aliment du quotidien – colorant alimentaire, café, chocolat, dentifrice – qu’il donne corps à ses œuvres hyper-réalistes. Ses “histoires sans texte” sont une invitation à explorer son univers qui ne cesse de se réinventer.

Mahia Cube

#
Mahia Cube

Visitez son site

#

Ma matière est celle du cycle de la vie, de la terre et des pierres qui permettent et influencent notre existence, jusqu’à ses vestiges oubliés. Tout étant spirituellement lié, je réunie le tout par mes fils finement structurés, afin de restituer la beauté de la nature dans toutes ses phases, tout en évoquant esthétiquement l’intemporalité du “cabinet de curiosité”.
Je travaille essentiellement au crochet à dentelle, avec des éléments naturels tels que des os, des coquillages, des pierres pour créer des pièces uniques ou encore des membres de poupées et des crânes de matières diverses pour mes bijoux.

Bienvenue dans mon imaginaire!

Catherine Guerre

#
Catherine Guerre

#

Catherine Guerre a fait l’Ecole des Beaux-Arts de Metz. Depuis toujours elle pose son regard sur le monde, la matière, la nature, l’origine. Ces créations sont un maelstrom de tout cela, vie, mort, pelage, os, et toujours la figure de l’oeil qui revient sans cesse… Scénariste en photogravure, créatrice dans l’âme.

Cizek Rogue

#
Cizek Rogue

Visitez son site

#

“Vous entrez dans un autre monde, habité de créatures étranges. Non pas un monde du passé, ni une histoire de science fiction. Ce n’est pas non plus un rêve, car vous pourriez les toucher… Mais n’en faites rien ! Avancez avec prudence, car dans cet univers vous n’êtes plus les maîtres. Et si vous êtes les bienvenus, c’est uniquement pour ce que vous pouvez représenter « pour eux » : De la nourriture !”

Sarah Van Bliek

#
Sarah Van Den Bliek

Visitez son site

#

Sarah VAN DEN BLIEK, vit et travaille à Bar le Duc. Elle n’est jamais aussi heureuse que dans son atelier, entourée de son matériel de création “Je commence par mettre un peu de musique et d’ordre dans mon atelier. Il y règne toujours un peu de bazar dans mon espace ! Je réalise chacune de mes créations plastiques étape par étape. Je n’aime pas me dépêcher. J’ai besoin de temps. Je travaille depuis peu dans cet atelier, à 3 minutes de chez moi. Je dépose mes enfants à l’école et je n’ai plus qu’à traverser quelques rues, dire bonjour à quelques voisins et commerçants du quartier. Cette ballade me permet de bien séparer mes deux univers. Je trouve que c’est important de ne pas mélanger la maison et le travail. Dans mon atelier, je me mets dans une bulle, et une fois que l’inspiration est lancée, je ne pense plus qu’à l’objet de ma création. J’aime ne pas me bloquer à une seule technique mais je préfère penser l’objet en fonction de ce que la matière lui apporte. Je réalise, dans un premier des poupées en tissu aux yeux de boutons. Ce sont mes personnages qui me servent de support plastique. Symbole de l’enfance, une partie de nous et de notre vécu, elles sont pour moi des représentations de chaque état d’esprit adulte. Par leur apparence : ce sont des nanas, des hommes à barbe, des espèces anthropomorphes qui présentent leur personnalité dans l’objet plastique ou par la suite sur la toile. En effet, parfois la poupée de tissu reste dans cet état pour de possible installations agrémentées d’éléments en céramiques ou de broderies, ou servent de modèles pour de futures ambiances sur toile. La peinture est, un des matériaux que je privilégie dans mon travail. J’aime jouer entre le monochrome de gris ou la couleur, que je différencie pour travailler la peau de la poupée (l’humain) et le caractère animal, mystérieux, merveilleux, du reste du tableau. Le côté rétro de mon oeuvre est en lien avec le souvenir, celui de l’enfant, d’un temps ancien, déjà représenté par la poupée. Je travaille le plus souvent par série. J’aime me raconter des histoires à chaque création. Des histoires de famille (portrait de famille), des histoires d’amours, de relation aux autres qui marque notre moi au plus profond de notre intimité”

Nico Fracture Lab

#
Nico Fracture Lab

Visitez son site

#

Artiste multiforme autodidacte, Nico est toujours à la recherche de nouvelles approches de son travail. Son territoire artistique s’étend à la lisière de l’inconscient, là où plus rien n’est sous contrôle. Il met en scène l’homme et ses tourments, les mutations ou encore la religion. Usant de la photo-manipulation, du graphisme et de la sculpture, il tente de s’exorciser d’images qui le hantent au plus profond. L’art est pour lui une libération brusque et spontanée. A travers les différents travaux de Nico, c’est tout un univers, un monde qui est à découvrir. L’intimité de la globalité de son œuvre se caractérise par un ton, un trait qui lui sont propres et des positions hors normes sans artifices ni demi-mesure. Très vite on ressent que l’artiste vit ce qu’il crée. L’unicité de son œuvre est caractérisée par un trait aussi noir qu’empli de questionnement tacite. Introspection à la fois personnelle et impersonnelle. Nico, en ce sens, n’est pas que Fracture. Ses œuvres laissent une grande part de mystère que le public pourra interpréter à sa manière. « Mes personnages ne portent pas de masque mais dévoilent ce qui se trouve derrière. »

Julien Matoska

#
Julien Matoska

Visitez son site

#

Les cabinets de curiosités apparaissent à la renaissance. Ils rassemblent des objets rares ou étranges issus des trois règnes : animal, minéral et végétal, ainsi que des œuvres nées de la main de l’homme, tel un résumé du monde.
L’objectif de ces assemblages hétéroclites n’est pas encyclopédique. Il s’attache au contraire au fantastique et au bizarre pour comprendre et saisir les secrets de la nature et, par le biais de la singularité, le désir et la passion du savoir.

Depuis 2006, mon projet au sein du cabinet de curiosités s’est fondé dans la besoin de l’exploration et du questionnement. Je suis intéressé et nourri autant par les arts plastiques, la musique, la littérature, le cinéma, le jeu vidéo et la bande-dessinée. Tous ces angles de vue influent sur la manière de dire et de raconter: pas de recette ou de méthode préexistante au travail. La forme s’invente avec le projet.

La ligne artistique, c’est la nécessité du déséquilibre et de l’inconfort, d’être à l’écoute et au plus proche du tout, pour proposer des objets hétéroclites et sensibles. Par la diversité de leurs mise en œuvre, tenter d’approcher et de saisir le désordre, la complexité, l’absurdité, l’horreur et la beauté du monde.

Cécile Le Couédic

#
Cécile Le Couédic

Visitez son site

#

“C’est à travers différents médiums tels que la vidéo et la gravure que Cécile Le Couédic crée des scènes et images tantôt réalistes, tantôt oniriques.
Elle vous présentera pour cette exposition une exploration végétale en gravures, à partir de dessins d’observation, réalisés au jardin botanique et au jardin des plantes médicinales